Hier soir, je me suis rendu, sur l’invitation d’Heldouard de heaven, à un fanday PlayStation. Organisé à l’occasion de la sortie prochaine de KillZone 2, cette rencontre s’est déroulée au Sony Style Store, avenue Georges V, à quelques enjambées des Champs Elysées.

Le Sony Style Store est un superbe point de vente, destiné à présenter les derniers produits de la marque, mais permettant également aux visiteurs de vivre des expériences Sony (click to disc, reconnaissance faciale, playTV) grâce aux différentes bornes interactives. Le rez-de-chaussée présente dès l’entrée les dernières innovations de la marque, puis un peu plus loin, les mobiles Sony-Ericsson. Sur ce même niveau se situe la training room, dans laquelle des ateliers sont régulièrement organisés depuis l’ouverture en novembre dernier.
A l’étage se trouvent les produits « mobilité » : baladeurs mp3, camescopes et appareils photos (dont le reflex alpha 900).
Le sous-sol propose enfin l’équipement « Home », soit les téléviseurs Bravia, les systêmes audio et PlayStation 3. C’est d’ailleurs dans l’auditorium de ce niveau que nous avons pu découvrir KillZone 2.

Rassemblés pour une brève allocution du responsable du Sony Style Store, suivie d’un mot rapide de Julien Brossat, chef de produit KillZone 2, nous avons pu assister dans l’auditorium à une présentation du jeu PS3.

IMG_5028

Sur une diagonale de 2 mètres 60, grâce à un videoprojecteur au xénon, nous découvrons les images d’Helgan et quelqu’uns des niveaux qui composent KillZone 2.

IMG_5030

IMG_5031

Alors que dans le premier opus de KillZone se déroulait sur notre bonne vieille planète bleue, laquelle se voyait infestée de moultes Helgasts, KillZone 2 nous propose le match retour, à l’extérieur.
La séquence d’intro (on stoppe ici la polique sur le ingame/pas ingame ;) ) met tout de suite dans l’ambiance. On débarque sur Helgar pour aller poutrer de l’alien.

Comme nous l’explique Julien, malgré les apparences, KillZone 2 est un jeu où il faut faire preuve de finesse, avancer à tâtons, secourir ses coéquipiers…

Graphiquement, le titre est très réussi, c’est prenant et après quelques minutes on commence à s’habituer au gameplay (les touches par défault dérouteront certains. N’aies crainte petit fan de FPS, les touches sont entièrement configurables).

Reste à vous parler du buffet (c’est la promesse faite à un camarade d’infortune). Le plaisir des yeux (avec KillZone 2) s’est marié avec celui des papilles et les fans présents auront pu se régaler d’une émulsion de volaille aux morilles (je répète pour le robot de Google : émulsion de volaille aux morilles). Dommage de n’avoir pu profiter d’un lieu magique avec une coupe de boisson alcoolisée pétillante (non Heldouard, je ne pense pas à de la bière).

Bref, une soirée très sympathique, lors de laquelle j’ai pris plaisir à revoir certaines têtes connues, à discuter avec d’autres. Merci donc à PlayStation et à heaven pour ce fanday.

PS : nous avons même reçu la visite du sergent…

IMG_5024

IMG_5025