[Mise à jour 29/12/09] Après quelques utilisations, nous jonglons à présent avec le Maxi-saveur de Philips et son concurrent, utilisant le premier pour préparer des purées un peu plus liquides. Mini Teulliac se régale.

L’été dernier, lors d’une visite à Clermont-Ferrand, nous sommes entrés dans un Darty. Bah oui, nous, en vacances, on a rien d’autre à faire que d’aller chez Darty… Tout ça pour dire que lors de cette visite, j’ai « offert » à Marie le Babycook de Beaba.

Dans une autre vie (professionnelle), lors d’un dossier de veille sur l’alimentation infantile, j’avais découvert un nombre de fils de discussion invraisemblable sur le cuiseur vapeur-mixeur de Beaba. Puis, après un rapide échange avec ma belle-soeur, je découvrais que le Babycook était l’arme ultime des jeunes parents. L’essayer, c’est l’adopter, vous verrez !

Le babycook, c’est simple. Une mesure d’eau, les aliments dans le bacs plastique. On ferme le Babycook et on lance la cuisson à la vapeur. Quand la diode s’éteint, on transvase les ingrédients d’un panier à l’autre et zou, on mixe. On obtient alors une purée maison des plus fameuses (sérieux, c’est super bon).

Résultat des courses, contre toute attente, Marie ne peut plus se passer de son Babycook. Pour le plus grand bonheur de Poupette, qui depuis le début de la diversification alimentaire se régale à chaque repas. Babycook : one point !

Il y a quelques jours, Philips (via son agence Noyz) m’a proposé de tester de tester le « Maxi-saveur » (je ne crois pas que ce soit le nom du produit, je l’ai peut-être inventé…) de Avent. Alors, Madame, si je vous échange votre baril d’Ariel contre deux barils de cette lessive ordinaire ?

(pour information, je ne suis pas rémunéré pour ce billet. Philips m’a proposé de garder le cuiseur vapeur/mixeur. Néanmoins, l’avis que vous trouverez ci dessous va essayer d’être le plus objectif possible, car ce qui compte, ce n’est pas qu’une marque me rince pour que je dise du bien d’elle, l’important c’est le bien-être des touts petits. Voilà c’est dit.)

… … …

Je viens de remettre la main sur le mode d’emploi. Il s’agit du robot cuiseur vapeur/mixeur SCF870 de Avent (Philips).

Déballing du cuiseur vapeur/mixeur :

Le cuiseur vapeur/mixeur de Philips Avent se compose d’une base (branchée sur le secteur) dans laquelle se trouve le moteur pour le mixeur et la résistance (?) permettant d’envoyer la vapeur, d’un verre doseur, d’une spatule et d’un bol. Ce dernier sert à la fois à la cuisson et au mixage. Explications…

Comment ça marche ?

Remplissage du cuiseur vapeur/mixeur à l’aide du verre doseur. Jusqu’ici, c’est plutôt simple (enfin, je veux dire « à portée de jeune papa »…)

philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-05

Dans le récipient, on place la quantité de légumes, viandes (frais ou surgelés, à vous de voir).

philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-07

On verrouille…

philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-08

… et on lance la cuisson à la vapeur.

philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-10

La cuisson terminée, un bip sonore retentit.

philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-11a

Pour mixer les aliments, il suffit de retourner le récipient et d’actionner le bouton vers la droite. Facile.

philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-13

Après quelques secondes, le diner est prêt. Là comme ça, ça donne peut-être pas envie. Mais en réalité, ça sent (et c’est) super bon.

philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-16

A la bouffe !

philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-17-miam

Bilan de l’opération :

Par rapport au produit concurrent, le gros plus produit du cuiseur vapeur/mixeur de Avent vient du récipient, qu’il suffit de retourner pour passer de la cuisson au mixage. (En ce qui concerne le Babycook, il faut ouvrir le récipient, enlever les aliments du panier, les remettre dans le récipient, refermer…). Les aliments sont cuits à la vapeur, puis mixés. Bref, que du bon pour les ptits bouts dès le début de la diversification alimentaire. Vous pouvez lancer la cuisson, donner le bain, revenir pour mixer afin de servir.
philips-avent-cuiseur-vapeur-mixeur-12aC’est un bon produit. Un bémol toutefois, lors de nos premières utilisations. On passe de la cuisson au mixage en retournant le récipient, lequel était lors de notre essai, rempli d’eau (vapeur…). Un peu de cette eau est nécessaire pour faire une purée au moment de mixer. Mais là, il y avait un peu trop d’eau. En conséquence, la mixture était plus liquide que ce que nous avons l’habitude de préparer au Babycook. Aussi, à moins de trouver le volume d’eau adéquat (deux mesures contre trois indiquées dans le mode d’emploi), vous serez amenés à vider un peu d’eau si vous ne voulez pas que votre purée de légumes se transforme en soupe.

Malgré ce petit « inconvénient » (qu’il est possible de corriger aisément dès les utilisations suivantes), le cuiseur vapeur/mixeur de Avent Philips est un bon produit.

La question qui tue…

A l’heure où je termine ce billet, Marie est assise à côté de moi (et regarde TooWam). Je vais lui poser la question qui tue : Tu échangerais ton Babycook contre le cuiseur vapeur/mixeur Avent ? Réponse de l’intéressée : non

pourquoi ?Parce que je trouve que le Babycook reste compact. Il y a moins d’ustensiles, moins de gestes à faire. Concernant l’eau, je peux doser avec le babycook le niveau d’eau que je souhaite laisser avant de mixer. Les lames du maxi-saveur se détachent du récipient (si on ne pense pas à les enlever avant de vider le récipient).

Il faut reconnaitre des avantages au produit Philips : le temps rapide de cuisson, la qualité des lames, le bip en fin de cuissons, la bonne idée du récipient à retourner. C’est un bon produit, dont j’attends la V2 améliorée.