L’encyclopédie des jurons du Capitaine…

Ma chère et tendre m’ayant récemment taxé mon Archos afin d’affronter ses déplacements en métro pour se rendre jusqu’à son magasin, j’ai été contraint et forcé de reprendre goût à la lecture. Ayant dévoré American Psycho et Moins que zéro du sieur Bret Easton Ellis, puis avalé quelques ouvrages d’Isaac Asimov (Robots, La voie martienne), je me suis retrouvé en rade de lectures intelligentes.

Sorti du bureau, après une longue journée de labeur, et un entretien plutôt déceptif, j’ai eu un peu le cafard.

J’ai alors traversé la rue pour me rendre à L’arbre à lettres, histoire de me soigner en achetant un ou deux livres. Peu de réflexion, direction le rayon “littérature anglo-saxonne” et hop ! Rapide comme l’éclair, me voilà avec deux nouveaux B.E.E dans les mains : Glamorama et Les lois de l’attraction. Arrivé devant la caisse, j’ai été victime du merchandising et ai acheté L’intégrale des jurons du Capitaine Haddock de Albert Algoud, aux Editions Casterman.

Après avoir demandé au libraire un paquet cadeau, je suis sorti, le coeur léger, heureux d’avoir trouvé un petit cadeau pour Marie (c’est pas ça qui me fera récupérer mon Archos…).

A nous les “Tonnerre de Brest”, les “Sapajous”, et autres “Bachi-Bouzouks” naturellement.

Laisser un commentaire

*

code