Ma vie, mon oeuvre, ma couvade…

Finalement, par rapport aux tontons blogueurs, aux papys du bloc note en ligne, aux vieux cons de la blogosphère, ça fait assez peu de temps que je déblatère mes bêtises sur ce journal de bord dématérialisé accessible via le réseau en ligne (oui, un blog). Et, in fine, tous ces individus numériques ne me connaissent physiquement que depuis assez peu de temps (ce qui n’empêche pas que de vraies amitiés se soient créées). Bref…

Et bien sachez, vous tous les blogueurs qu’il y a quelques années en arrière, le personnage bonhomme du père teuteu était joué par un beau jeune homme au corps athlétique (certes, ce beau damoiseau était fumeur, ce qu’on aura de cesse de lui reprocher).

Un entrainement intensif (près de neuf heures de sport par semaine, rendez-vous compte ma bonne dame), une alimentation saine (un régime dissocié “tout big mac”), des rêves pleins la tête ,… Bref, n’ayons pas peur des mots, un jeune adulte bien sous tous rapports.

Les années passèrent et un beau jour, un 31 décembre précisément, je décidais d’arrêter de fumer (faisant fi des doutes et des moqueries à ce sujet). C’est alors que les problèmes commencèrent. Me vengeant quelque peu sur le chaussé aux moines, je pris quelques kilos qui vinrent arrondir mon profil jusqu’alors sibyllin (remarquez l’utilisation absconse du mot).

Les mois passèrent et malgré l’envie, je tins bon. J’avais vaincu mon ennemi le tabac.

Quelques autres mois passèrent (désolé, l’intro est un peu longue mais je trouve qu’elle installe bien l’histoire) et un beau jour, au bureau, je reçus via un logiciel de messagerie instantanée développé par une tentaculaire entreprise sise à Redmond une photo. Cette dernière se passe de commentaire…

Surpris, ravi, apeuré, fou de joie,… bref, après être passé par une kyrielle de sentiments, je réalisais enfin que j’allais devenir papa. Après trois mois d’angoisse (oui, les trois premiers mois sont un peu angoissants), le ventre de Marie commença à s’arrondir. MAis je l’ai vu v’nir la ptite, elle essayait d’avoir un bidon plus rond que le mien. C’est alors qu’abandonnant le peu d’affection pour mon corps, je pris quelques kilos pour essayer de distancer Marie et son ptit ventre.

Saurez-vous reconnaître le ventre de Marie de celui de Seb ?


Impossible de lutter. J’ai pourtant essayer. Mais aujourd’hui, Marie a bel et bien gagné et force est de constater que son ventre est plus gros que le mien. Sache, ô lecteur fidèle ou de passage, que j’ai fait beaucoup d’efforts pourtant : j’ai pris du poids, me suis régulièrement massé le ventre (en y prenant du plaisir, en plus !), ai ressenti des douleurs dans le dos, … tous les symptômes de la femme primipare (pour ce dernier mot, google est ton ami).

Après quelques années, ce corps d’Apollon que peu d’entre vous ont connu s’est progressivement transformé en costume de Bibendum que vous connaissez tous. Alors oui ! le tabac et Marie m’ont fait prendre du poids ! Mais pour ma future petite fille, je promets de faire des efforts (mes collèques Vincent et Robert témoigneront que jamais je n’accepte les sucreries proposées par Ilam), de retrouver ce corps athélique qui fera (sans nul doute) que la “huitième merveille du monde” sera follement éprise de son papa.

Oui, je vais retrouver ce corps auquel je rêv encore parfois… 🙂

Aux futurs papas : la couvade existe, je peux en témoigner.

5 Comments

stan février 4, 2009 Reply

c marrant je fais la meme chose en couvant mon projet ….

Sébastien février 4, 2009 Reply

t’as des photos ?

Violaine janvier 6, 2010 Reply

Bonjour,

Je suis journaliste pour l’émission 100% Mag diffusée sur M6 et je prépare un sujet sur la paternité en abordant plus particulièrement le thème de la couvade. Je suis donc à la recherche d’un papa ou d’un futur papa (accompagné de sa conjointe) pour nous parler de sa prise de conscience de sa paternité pendant la grossesse de sa femme en toute simplicité et humour !

Il s’agit d’un sujet de 5mn divisé en trois parties. Dans la première partie nous avons fait le portrait d’un futur papa qui nous explique comment il vit la grossesse de sa femme. Dans une seconde partie nous assistons à une réunion de futur papa et interviewons le sage femme qui anime ce groupe. Il explique que chaque papa en devenir vit sa couvade à sa façon et que celle-ci s’exprime sous différentes formes. La prise de poids étant la plus courante, une « transformation physique » que vit aussi le père en devenir !

D’avance un grand Merci !

Violaine Molinaro
01 77 92 21 19

Marion février 10, 2010 Reply

je suis entrin de regarder votre reportage! c’est incroyable

Sonia février 10, 2010 Reply

Moi aussi je viens de regarder le reportage! Hallucinant!!!

Laisser un commentaire

*

code