Moi et mon iPad…

C’est vrai qu’au moment de l’annonce de Jobs, j’étais pas forcément très emballé par ce gros iPhone. Puis, en jouant rapidement avec celui d’un collègue, toujours la même interrogation : c’est pas mal, mais à quoi ça sert ? Et puis, mes beaux-parents sont partis quelques jours à New-York. Sur place, ils nous ont demandé si on avait des envies particulières. L’occasion (et le cours du dollar) était trop belle. Je leur ai fait courir tout New-York (ou presque) à la recherche du “Précieux”. Rupture de stock du 16 Go dans la boutique de la 5e avenue (“revenez demain” leur dira le vendeur “on reçoit les nouveaux modèles”).

Et puis finalement, ils ont trouver. Pas un 16 Go, mais un 64. Alors, comme pas mal de geeks, je me suis fait ramener un iPad des Etats-Unis. Une fois activé avec iTunes, c’est vrai que j’ai eu l’impression de tenir un gros iPhone dans les mains (d’autant que les applications iPhones sur l’iPad n’aident pas à se faire une idée du potentiel de la machine).

Et puis, j’ai commencé à découvrir des applications spécialement développées pour l’iPad, comme par exemple l’application Marvel. Et c’est rigolo, parce que moi qui suis un fervent défenseur du papier (et ai crié à bon nombre d’amis que rien ne me détournerait des bandes-dessinées et autres comics papier)… et bien je suis doucement en train de changer d’avis.

Néanmoins, je pense que pour la lecture du prochain Harry Poter, ou la relecture du cycle de la Fondation d’Asimov, le poids de l’iPad (700 grammes et quelques) risque de rendre la lecture fatigante (au sens, fatigue physique).

Au-delà de ça, je suis persuadé qu’à terme, avec les bons accessoires, l’iPad remplacera avantageusement un laptop : pour la prise de note en réunion, pour le livetwitting de la Nouvelle Star (avec Fanny) ou du foot (avec Osmany), pour la lecture des flux RSS, des emails…

Bref, en attendant la disponibilité de l’app store français (et la commercialisation des accessoires), l’iPad s’annonce déjà plein de promesse. Il me reste maintenant à contacter mon assurance pour savoir si mon “Précieux” est couvert par mon contrat…

#

Laisser un commentaire

*

code