Sega Mega Drive Ultimate Collection, c’était mieux avant…

Lors d’une pause déjeuner passée en compagnie de Loops, et après avoir parcouru les allées de la FNAC des Halles à la recherche de BD et d’un objectif pour mon 450D, nous nous sommes dirigés vers le Micromania le plus proche, convaincus que Street Fighter IV serait commercialisé sous le manteau un jour avant sa sortie officielle.

Entrés dans la boutique, je me suis laissé tenter par Sega Mega Drive Ultimate Collection, soit les meilleurs hits de la console 16-bit, sur lesquels de jeunes joueurs comme moi ont passé tant d’heures (bien qu’il me faille ici l’admettre, j’étais plutôt Nintendo à l’époque…).

Au programme de cette compil :

Alex Kidd in the Enchanted Castle
Alien Storm
Alien Syndrome
Altered Beast
Altered Beast
Bonanza Bros.
Columns
Comix Zone
Decapattack
Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine
Dynamite Headdy
Ecco : the Tides of Time
Ecco the Dolphin
E-SWAT : City Under Siege
Fantasy Zone
Fatal Labyrinth
Flicky
Gain Ground
Golden Axe
Golden Axe II
Golden Axe III
Golden Axe Warrior
Kid Chameleon
La Légende de Thor
Phantasy Star
Phantasy Star II
Phantasy Star III : Generations of Doom
Phantasy Star IV : The End of the Millennium
Ristar
Shining Force
Shining Force II
Shining in the Darkness
Shinobi
Shinobi III : Return of the Ninja Master
Sonic & Knuckles
Sonic 3
Sonic 3D Flickies’ Island
Sonic the Hedgehog
Sonic the Hedgehog 2
Sonic the Hedgehog Spinball
Space Harrier
Streets of Rage
Streets of Rage 3
Streets of Rage II
Super Thunder Blade
Tip Top
Vectorman
Vectorman 2
Zaxxon

Bref, de quoi ravir les nostalgiques ! Perso, j’ai presque acheté cette Ultimate Collection uniquement pour Ecco the Dolphin, dont je gardas le souvenir ému d’un jeu plutôt lyrique, sans but autre que nager parmi ses congénères et effectuer des pirouettes à la surface. J’ai pris une grande claque dans la tête quand j’ai appuyé sur Start. ça pixellise grave ! Comment ai-je pu me pâmer devant ce ramassis de pixels sur fond bleu. J’ai vieilli et les constructeurs de consoles ont fait d’énormes progrès. Finalement, même si on retrouve un certain plaisir à jouer à l’un des 40 titres, on regrettera peut-être que ces minutes ou heures de jeu ne se passent pas sur un bon vieil écran cathodique, pas très grand, la manette de la Mega Drive en mains. ça perd un peu de son charme.

Enfin… (soupir)…

One Comment

Mega Drive Portable mars 2, 2012 Reply

I don’t even understand how I finished up right here, however I believed this post used to be good. I do not recognize who you might be however certainly you’re going to a famous blogger if you happen to are not already. Cheers!

Laisser un commentaire

*

code