En deux roues…

… ça me travaille de plus en plus, il faut bien l’avouer. Cela doit bien faire deux ans que j’y pense. Pour éviter de sauter le pas, je me suis offert un Archos, l’occasion de revoir certaines séries lors de mes trajets quotidiens. Squatté depuis par ma chère et tendre, qui découvre les joies des transports en commun, je suis revenu à la lecture (difficile retour après des années – traumatisantes -d’études de Lettres Modernes) : un cycle Beigbeder, un autre Asimov, puis passage par un peu de Lovecraft, et dernièrement découverte des oeuvres de Bret Easton Ellis.

J’y réfléchis de plus en plus. Principal frein à l’heure actuelle : les finances (quoi qu’au final, c’est un peu un prétexte). Il faut que j’alloue moins de ressources à mes frais de bouche (et oui, le resto tous les jours…), que je réduise un peu la voilure concernant mes loisirs et autres produits culturels,…
Second frein : les proches que j’entends déjà me dire « c’est dangereux… », anticipant ma première chute et le fameux gimmick « qu’est ce qu’on t’avait dit ? ».

Je ne pense pas avoir l’âme d’un casse-cou, loin s’en faut. Juste l’envie d’un peu plus de liberté, la soif de redécouvrir Paris le nez au vent. Et de cette manière, finie le stress du dernier métro, finies les notes astronomiques de taxi en fin de mois.

Je vais voir, mais il serait pas impossible que je rejoigne le clan des « scooteristes » en 2008… Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

*

code