Vacances au Club Med, épisode 2 : l’arrivée au Club

(Si vous avez raté l’épisode précédent, c’est par là)

Nous venons d’arriver à Punta Cana. Dans le mini van climatisé, nous roulons en direction du Club Med. Une dizaine de minutes suffisent à relier l’aéroport au village. La barrière gardée par la “seguridad privada” se lève.

Nous arrivons au Welcome desk. Pas la peine de s’inquiéter de nos bagages, nous les retrouverons dans quelques minutes dans notre chambre. Ce qu’on nous demande à ce moment précis, c’est de souffler un coup, de se détendre.

Nous sommes accueillis par une G.O, Kamarina, laquelle nous présente en quelques minutes le Club Med de Punta Cana. Le discours est bien rôdé. Nous avons toutes les infos utiles : emplacement des bars, des restaurants, horaire de la “réunion d’information” le lendemain. On nous attache un bracelet au poignet : translucide pour les parents, jaune pour les enfants (la couleur du bracelet aidera le barman à savoir si oui ou non il doit te donner le mojito que tu lui demandes). Kamarina nous conseille enfin de tenir le coup jusqu’à 23 heures pour éviter un réveil trop matinal le lendemain. Pour info, il y a 6 heures de moins en République Dominicaine.

On est enfin en vacances. Il fait nuit. Résultat, tout ce que nous voyons, ce sont les spots sous la surface de l’eau dans la piscine. On distingue au loin le bruit des vagues, mais rien en vue (nous nous apercevrons le lendemain matin que l’océan est à quelques mètres derrière).

Premier repas au restaurant Samana

Sur les conseils de la G.O, nous nous rendons au restaurant (le plus proche) nommé le Samana. Nous sommes accueillis à l’entrée par une équipe de G.O, tout sourire. C’est agréable comme accueil. Autour de nous, tout le monde porte un jean et un tee-shirt “45”. Nous apprendrons plus tard en consultant les panneaux d’information qu’il s’agit du thème (vestimentaire) de la soirée. Chaque soir, un nouveau thème est proposé. A ce propos, j’ai une critique à formuler à l’attention du Club Med : Nous sommes des G.M tout neufs et c’est notre premier séjour au Club Med. A aucun moment, nous avons eu connaissance des thèmes vestimentaires. Nous aurions préparé notre valise en en tenant compte. A moins que ce soit une vile technique de Barq, le chef de village, pour que nous nous rendions dans la boutique du club pour acheter nos tenues de soirée…

Le restaurant est un peu “étouffant”. Peu d’air à l’intérieur (par rapport à l’Hispaniola, en bord de mer, dont je reparlerai plus tard). En revanche, les différents buffets ont l’air délicieux. Ils sont organisés de façon concentrique (pour les littéraires uniquement : ce qui pourrait rappeler L’Enfer de la Divine Comédie de Dante). Il y a une sorte d’îlot central où on peut trouver du chaud (grill, cuisine dominicaine, soupes…). Le “second cercle” présente les fromages, le bar à salades, le buffet de dessert. Enfin, le “cercle” le plus éloigné offre un buffet de pâtes, un autre de grillades et hamburgers, un four à pizza, le buffet de fruits frais…

Ce premier repas est un cauchemar : trop de choix ! 🙂 Pour ce premier repas, avec quelques heures de vol dans les pattes, on peut difficilement dire que nous avons été victimes du stress de l’hyperchoix. Une petite part de pizza, des fruits frais, un peu d’eau pétillante et la messe était dite. (On a beaucoup plus galéré le lendemain matin quand on a découvert le petit-déjeuner).

A la découverte de la chambre…

Fourbus, mais repus, avec Mini Teulliac ne tenant plus, nous nous rendons vers la chambre 311 du pavillon Palmera. Nous avons pris le premier niveau de confort, à savoir la chambre Club Famille.

Très franchement, à part un léger problème de climatisation qui a goutté dans le dressing, c’était très bien (le front desk a dépêché quelqu’un rapidement pour réglé le problème de fuite). La chambre propose les équipements suivants :

  • Climatisation : agréable à l’heure de la sieste. Nous l’avions peut-être réglée un peu trop bas…
  • Coffre-fort : indispensable pour mettre en sécurité les iPhones, l’iPad, les passeports,…
  • Kit de repassage : LOL
  • Machine à café : on s’en est pas servis
  • Miniréfrigérateur : on y a placé 1 des trois bouteilles quotidiennes de Dasani placées dans la chambre (vous savez, l’eau minérale du robinet commercialisée par Coca-Cola aux Etats-Unis d’Amérique)
  • Prises électriques U.S / Voltage 110 : prévoir un adaptateur pour la PSVita, ou l’iPad…
  • Radio réveil : mouais… juste utile pour voir l’heure.
  • Salle d’eau : une grande cabine de douche, est également présent un sèche-cheveux
  • Téléphone
  • Télévision à écran plat : pour les francophones, c’est TV5Monde only. Pour les anglophones et les hispanisants, vous trouverez un large choix de chaines 🙂

Pour finir sur cette journée, j’emploierai (à mauvais escient) le proverbe suivant : comme on fait son lit, on se couche. Là, on avait pas fait le lit, mais on s’est couchés quand même. Mini Teulliac sur un des deux canapés lit de la chambre (séparée par des portes coulissantes) et nous dans le lit king size. (A noter, sur demande, une barrière pour le canapé-lit pourra être installée).

Dans le prochain épisode des Teulliac en vacances : à la découverte du club…

One Comment

alen_matt123 mai 30, 2013 Reply

Thanks for sharing you experience with us. I love traveling and exploring the new places. I have been through the last episode and that too was awesome..http://www.locationlloretdemar.fr/location-villa-lloret-de-mar/

Laisser un commentaire

*

code