Vacances au Club Med, épisode 1 : l’aller

Cette semaine au Club Med de Punta Cana, en République Dominicaine, sera passée beaucoup trop vite. Cette première expérience avec des G.O aura été exceptionnelle. Le 9 avril dernier, nous partîmes pour l'aéroport de Roissy. Dans quelques heures, nous serons (enfin) en vacances.

Cette semaine au Club Med de Punta Cana, en République Dominicaine, sera passée beaucoup trop vite. Cette première expérience avec des G.O aura été exceptionnelle. Le 9 avril dernier, nous partîmes pour l’aéroport de Roissy. Dans quelques heures, nous serons (enfin) en vacances.

Huit heures de vol, c’est long pour tout le monde…

Nous avons volé avec XL Airways. Un ami du Krav Maga, parti avec cette compagnie, m’avait briefé : pas de place pour les genoux si tu as l’outrecuidance de mesurer plus d’1m70, pas d’écran individuel dans les sièges. Mis au parfum, j’avais donc pris mes dispositions : j’ai chargé l’iPad de tout un tas de séries et de Disney pour Mini Teulliac, et j’ai laissé mes jambes dans la soute avec les bagages (enfin, j’aurais aimé pouvoir le faire, histoire de voyager un peu plus à mon aise).

Quand tu voles vers la République Dominicaine en décollant vers 15h, tu suis la course du soleil. Résultat, tu as beau encourager ta progéniture (tenue éveillée jusque là) à faire un « petit dodo », histoire de reprendre des forces, rien n’y fera. Finalement, comme elle ne dort pas, personne ne dort dans l’avion (ce sera la même chose au retour, mais sur un vol de nuit cette fois. gnark gnark gnark).

Nous devions voyager en rang 6, parce qu’on a un enfant et qu’il y a légèrement plus de place. Au moment de l’embarquement, nous sommes appelés, ainsi que trois autres familles. Chouette, on nous fait rentrer en premier (rapport aux enfants toujours). Que nenni point donc. Le personnel au sol de XL Airways France nous prend les cartes d’embarquement et nous les échange contre de nouvelles. Si je n’avais pas posé la question, jamais on ne m’aurait expliqué la raison d’un tel échange. D’ailleurs, l’explication de la compagnie a été plutôt évasive, sinon fumeuse. Merci donc à cette compagnie aérienne de nous mettre dans de si bonnes dispositions avant de s’envoler vers des vacances bien méritées (notez ici le sarcasme).

Heureusement, le niveau du personnel navigant commercial (les fameux PNC qui arment les toboggans et vérifient la porte opposée) était bien meilleur. Stewards et hôtesses étaient charmants et aux petits soins. Huit heures de vol plus tard, nous atterrissons à l’Aeropuerto Internacional de Punta Cana.


La petite anecdote de la sortie de l’avion

Arrivés vers 19 heures (heure locale), nous demandons à Mini Teulliac de mettre sa veste car dehors il pleut et qu’il risque de faire un peu froid. C’est alors que j’ai gentiment été remis en place par l’hôtesse (« heu… pas la peine de mettre le manteau Monsieur… »). Ok, si on attrape un rhume en sortant, j’attaque XL Airways ! Arrivés sur la pas de la porte de l’avion, coup de chaleur. Il a beau pleuvoir des cordes, il doit faire pas loin de 30 degrés dehors. Bienvenue sous les tropiques bonhomme !

Avant de récupérer ses bagages, passage pas l’immigration. Personne ne nous avait dit qu’il fallait payer 10 euros (ou 10 dollars) par personne pour rentrer sur le territoire. (Au retour, le courrier du Club Med nous a évité de payer les 20 euros par personne. Et oui, en « Rep Dom » on est content quand tu arrives mais encore plus quand tu repars visiblement. Peut-être que le même papier nous aurait éviter de nous acquitter de la taxe à l’aller. Qui sait…). L’avantage de voyager avec un enfant qui a décidé de ne pas dormir pendant les huit heures de vol, c’est qu’en arrivant dans la longue queue de l’immigration, ça hurle tellement qu’on vient te chercher pour passer devant tout le monde.

Nous récupérons nos bagages, cherchons le « stand » du Club Med. Accueillis avec le sourire par [j’ai oublié son prénom], nous nous mettons en route vers le minibus (climatisé) qui nous emmèneras au Club Med de Punta Cana, situé à quelques minutes de l’aéroport.

Jusqu’ici… tout va bien.

Pour lire l’épisode suivant…

One Comment

Alen Maat avril 15, 2013 Reply

Merci pour l’information. J’apprécie vraiment votre travail. Punta Cana est à la recherche beautiful :). J’aime voyager ici, mais avant que la recherche http://www.locationvillaespagne.com/. Pourriez-vous m’aider à le trouver?

Laisser un commentaire

*

code