J’ai fini Batman Arkham Asylum…

…ok à 65%, mais quand même, j’ai ratatiné le Joker.

Ma chère et tendre geekette, suite à des nombreuses supplications, a craqué et m’a offert Batman Arkham Asylum pour nourrir notre chère PS3 (qu’en raison d’une récente naissance, j’avais plus ou moins délaissée).

Instant de bonheur, le blister impossible à ôter pour qui n’a pas des onglet de 2 centimètres. Attaque avec les dents. Ouverture de la boite, étude rapide de la galette et du manuel. “Je peux y jouer ?” Yes ! elle a craqué, je peux squatter la grosse télé. Ta ta ta ta ta ta (musique Batman)…

Tout commence avec la capture du Joker et son arrivée sous votre escorte à l’asile d’Arkham. Accueilli par le commissaire Gordon, le chevalier masqué a comme un doute… Joker prépare quelque chose. C’est pas faux ! A peine le temps de dire ouf et bim ! le Joker se libère et prend le contrôle de l’asile-prison. A Batman de jouer…


Ce serait difficile de narrer l’histoire de bout en bout mais sachez déjà que tout le monde est là (Ivy, l’épouvantail, l’homme mystère, Bane,…) et que pour tenter de les arrêter vos poches sont pleines de Bat-gadgets.

Après avoir téléchargé et testé la démo, je doutais de pouvoir m’éclater sur ce jeu, mais Cédric de Geekinc a su me convaincre. Un bon gros kiff, avec un seul regret tout de même, c’est de ne pas avoir pu prendre le contrôle de la batmobile pendant le jeu…

Laisser un commentaire

*

code